Culture du café à La Réunion

La Réunion est une île située au cœur de l’Océan Indien, regorgeant d’une faune riche, d’une flore diversifiée et d’espèces végétales endémiques. Cette île à la géographie particulière et au climat tropical est un emplacement de choix pour le café.

Les caféiers, de grands arbustes pouvant atteindre 4 à 6 mètres de hauteur, sont cultivés à une altitude entre 1000 et 2000 mètres. Le climat particulier de La Réunion garantit une récolte optimale de cette plante traditionnelle de l’île.

La saison des cerises de café débute en octobre et se termine vers le mois de février. Chaque plant de café Bourbon produit en moyenne, à sa troisième année, un kilo de cerises mûres et plus de trois kilos l’année suivante.

Taillés de façon régulière, les cerises de café sont sélectionnées lorsqu'elles sont bien rouges et sont récoltées à la main, une à la fois. Elles sont traitées selon un procédé de voie humide.

La torréfaction du café, étape très délicate, est réalisée à l’ancienne au feu de bois, conférant ainsi les délicieux arômes qui en font une boisson de qualité exceptionnelle et supérieure. Cela explique sans doute pourquoi le café Bourbon Pointu est aussi apprécié et est considéré comme l’un des plus grands crus mondiaux.

Le café et ses caractéristiques

Le Bourbon Pointu, variété endémique de La Réunion, provient d’une mutation du caféier d’Arabie, surnommée Coffea arabica var. laurina.

Ce caféier mutant, en forme de cône, résiste très bien à la sécheresse et est nettement défini par ses cerises plutôt pointues qui deviennent rouges à maturité. Ses grains, incontestablement étirés en longueur, sont également pointus. De petite taille, il a de minuscules feuilles (7 à 11cm) et des branches aux côtés effilés.

Le café qui en est produit étant d’une très grande qualité, il se méritera aussi assez rapidement l’appellation de « premium coffee ». Possédant une acidité parfaite sans toutefois avoir un goût trop amer, il possède une faible teneur en caféine – on peut alors se permettre d’en consommer davantage.

Ses nuances fruitées et exotiques telles que l’orange, mandarine et parfois même litchi ou noisettes, sont une véritable délectation pour les palets des consommateurs. Toutefois, toute la subtilité de ce grand café en fait un produit des plus dispendieux du marché.

Recommened content