Le gecko vert des Hauts

Le gecko vert des Hauts, de son nom scientifique Phelsuma borbonica Mertens, est aussi appelé gecko de Bourbon ou gecko vert des forêts.

Faisant partie de la famille des geckonidae, l'espèce se divise en trois sous-espèces, dont deux sont endémiques de l'ïle de La Réunion, à savoir :

  • le Phelsuma borbonica borbonica, que l'on retrouve au nord est de l'île  
  • le Phelsuma borbonica mater, présente dans le sud de l'île.
  • le Phelsuma borbonica agalegae, quant à lui endémique des îles d'Agalega situées à 1000 km au nord de Maurice

Mesurant entre 11 et 17 centimètres, le Gecko est dit variable compte tenu de la diversité de sa population. Comme son nom l'indique, le vert se veut sa couleur prédominante. Par contre, son dos peut être tâcheté de rouge et sa queue peut varier du bleu turquoise au vert pomme.

Loin d'être solitaire, il vit en groupe de 4 à 15 individus et communique au moyen de petits bruits ressemblant à un "tac tac". Territorial, on le retrouve entre 50 à 2200 mètres, en forêt indigène humide et apprécie tout particulièrement les pieds de bananier ou de vacoa. Cependant, la dégration de son habitat naturel constitue une menace pour le reptile, qui est d'ailleurs protégé par l'arrêté du 17 février 1989.

Diune, il se nourrit de micro invertébrés, d'araignées et d'insectes divers, mais s'autorise quelques "gourmandises" puisqu'il adore consommer le nectar des fleurs mais aussi la pulpe et le jus des fruits. De fait, il joue un rôle capital dans l'éco-système de l'île, notamment pour ce qui concerne la pollinisation du Trochetia granulata Cordem, arbre endémique de La Réunion.

Recommened content