La couleuvre de terre ou le "serpent aveugle"

Introduite sur l'île de La Réunion en 1875, la couleuvre de terre, originaire de l'Inde, est présente dans la plupart des régions du monde. Elle fait partie des deux seules espèces de serpent vivant sur l'île.
 
Cette couleuvre, au nom scientifique quelque peu compliqué, a plutôt l'apparence d'un lombric que celle d'un serpent.

Le Ramphotyphlops braminus, de la famille des Typhlopidae, est plus communément appelé couleuvre de terre, en raison de son habitat : elle aime vivre sous les pierres, les racines, les sols humides, la végétation. Elle apprécie également les hauteurs, vivant jusqu'à 2000 mètres d'altitude. De nature fouisseuse et nocturne, on ne la découvre que rarement si ce n'est à l'occasion de fortes pluies où elle remonte à la surface.

La couleuvre de terre est également appelée "serpent aveugle" car ses yeux sont recouverts d’écailles. Malgré ce handicap, ce petit serpent a plus d’un tour dans son sac puisqu'il possède une puissante écaille surplombant sa bouche, qu'il utilise en guise de pelle ou de foreuse afin de creuser le sol. De plus, avec son petit diamètre, une taille de 15 à 20 cm et sa couleur qui tend vers le brun et le noir, il peut très facilement se camoufler.

La couleuvre de terre se caractérise également de par son mode de reproduction qu'est la parthénogénèse thélytoque, ne nécessitant pas de gamètes mâles : elle ne donne naissance qu'à des générations unisexes et femelles.

Recommened content