Ils nettoient l'étang du Gol d'un océan de déchets

Le ciel couvert leur a offert un peu de répit pour mener à bien leur B.A. Entre 50 et 70 personnes armées de leur bonne volonté ont retroussé leurs manches pour nettoyer l'Etang du Gol et la plage sur 500m vers l'Etang-Salé. Le spectacle...
Le ciel couvert leur a offert un peu de répit pour mener à bien leur B.A. Entre 50 et 70 personnes armées de leur bonne volonté ont retroussé leurs manches pour nettoyer l'Etang du Gol et la plage sur 500m vers l'Etang-Salé.  Le spectacle qui s'offrait aux visiteurs depuis quelques semaines commençait sérieusement à faire tâche dans cet écrin de nature apprécié des pique-niqueurs le week end. C'est donc en devançant l'action des pouvoirs publics qu'un groupe d'"éco-citoyens" a entamé, dès 9H ce vendredi, un sérieux met' propre sur le site de l'étang du Gol à Saint-Louis. Le décor faisait peine à voir. Si le plan d'eau et les rives jonchés de plastiques ont donné à voir la partie émergée, la force des vagues lors des dernières houles a ramené la partie non visible de ces déchets, bien enfouis dans la vase ou flottant en mer. Deux bennes pleines à craquer en 4 heures ! p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 12.0px Helvetica} p.p2 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 12.0px Helvetica; min-height: 14.0px} Franck Grondin, enseignant et aussi tient-il à le préciser, photographe passionné par son île, est l'initiateur de cette action. Tout est parti d'une photo qu'il avait capturée ici même et qui avait choqué. On y voyait un plan d'eau saturé de bouteilles en tout genre. "C’est l’affaire de tous, moi je n’ai fait que relayer une demande des citoyens, après une photo que j’ai publiée sur ma page. Voilà ce que nous, citoyens, on peut faire, lorsque l’on est ensemble. On ne le fait pas pour nous, on le fait pour les générations futures. Ces déchets ce sont de véritables cochonneries pour l’environnement", affirme-t-il vers midi, après quatre heures de "récolte". L'association Défi Plastik a soutenu le photographe dans l'organisation de cette action citoyenne qui s’est organisée en deux jours avec l’aide de la CIVIS et de la mairie de St-Louis. " Les Réunionnais s ‘intéressent à la question de l’environnement et sont mobilisés", insiste Serge Leplège, chef d'expédition à Defi Plastik. Beaucoup de bouteilles en plastique mais aussi des savates, du polystyrène, ferraille, pneumatiques…. Deux bennes soit environ 18 m3 de déchets en moins dans le décor ! "Il ne faut pas être fataliste et au contraire donner l’exemple. Aujourd’hui nous avons réussi à fédérer et, par cette action, mis une pression positive sur les pouvoirs publics". "Si on ne faisait rien, les déchets plastiques allaient retourner dans l’océan à la prochaine tempête. Il faut savoir qu’un déchet plastique met entre 100 et 1000 ans pour se dégrader, donc ce sont autant de déchets, ce matin, qui ne retourneront pas dans l’océan", se réjouit Franck Grondin. "Mes photos ont toujours servi La Réunion". Et là pour le photographe ce fut un réel plaisir. Tristes trouvailles sur un site remarquable

Recommened content