Bilan à mi-parcours du Contrat de Ville à Saint-Paul

Grande Fontaine, Plateau Caillou Centre, Savanna-Kayamb/Corbeil-Bout de l’Étang, Fleurimont, Éperon et Saint-Paul périphérie du centre ville qui regroupent près de 12 000 habitants, ont été identifiés comme des quartiers devant bénéficier...
Grande Fontaine, Plateau Caillou Centre, Savanna-Kayamb/Corbeil-Bout de l’Étang, Fleurimont, Éperon et Saint-Paul périphérie du centre ville qui regroupent près de 12 000 habitants, ont été identifiés comme des quartiers devant bénéficier prioritairement des engagements nationaux et locaux. Un taux de chômage élevé, des difficultés et décrochages scolaires, une faible qualification des jeunes, un habitat vieillissant et dégradé, ou encore un manque d’équipements socio-culturels sont autant de faiblesses pour tous ces quartiers. Succédant aux contrats urbains de cohésion sociale (CUCS), les contrats de ville de nouvelle génération constituent le cadre unique de la mise en oeuvre de la politique de la ville sur 4 points spécifiques à savoir, la cohésion sociale, le cadre de vie et le renouvellement urbain, l’emploi et le développement économique, la laïcité et la citoyenneté, et permettent aussi de formaliser les engagements pris par l’État, les collectivités territoriales et les autres partenaires de la politique de la ville au bénéfice des quartiers des zones prioritaires. Ces contrats s’appuient sur le projet de territoire porté par l’intercommunalité, mais doivent également tenir compte des enjeux nationaux identifiés par l’État et déclinés localement. À cet effet, une restitution à mi-parcours du Contrat de Ville de Saint-Paul s’est tenue ce mercredi 15 mars en salle du Conseil Municipal. Celle-ci a été portée à l’échelle Intercommunale ouest par le CRCSUR (Centre de Ressources pour la Cohésion Sociale et Urbaine de la Réunion). Le chargé de mission en charge de l’évaluation a ainsi présenté un bilan de l’action du Contrat de Ville dans sa globalité depuis sa signature le 24 Juin 2015. Cette présentation s’est faite en présence du Maire, de l’élue déléguée à la Politique de la Ville, Nadine SEVETIAN, du Sous-Préfet à la cohésion sociale et à la jeunesse, Gilles Traimond, et du Sous-Préfet de l’arrondissement Ouest, Fréderic Carre. Les services de la Commune, ainsi que des partenaires signataires du Contrat ont aussi participé à cette réunion, le Contrat de Ville étant porté par le service « Politique de la Ville ». Le bilan sur la commune se veut positif bien que des préconisations sont à suivre jusqu’à échéance du présent contrat. L’évaluateur a mis en lumière la cohérence et la stabilité de la gouvernance du dispositif, la bonne couverture à mi-parcours des axes et orientations, la bonne utilisation des crédits spécifiques et ceux de droit commun sur les quartiers prioritaires, la participation importante des partenaires et conseillers citoyens aux instances du dispositif, et la bonne articulation des dispositifs connexes tels que le PRE (Programme de Réussite Éducative), le CLS (Contrat Local de Santé), le CLSPD (Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance). L’engagement de la Commune a donc été félicité par les deux Sous-Préfets, qui espèrent voir la pertinence de l’action continuer jusqu’au prochain dispositif contractuel de la Politique de la Ville, prévu initialement jusqu’en 2020.

Recommened content