La première application réunionnaise à visée politique : Ericka Bareigts (vidéos)

En petit comité, hier soir, au village by CA, le numérique et le politique fusionnait pour donner la première application réunionnaise politique. L’application Ericka Bareigts promet d’être une plateforme numérique différente. L’idée nait...
En petit comité, hier soir, au village by CA, le numérique et le politique fusionnait pour donner la première application réunionnaise politique. L’application Ericka Bareigts promet d’être une plateforme numérique différente. L’idée nait d’un constat : les réseaux sociaux ne sont pas le meilleur endroit pour parler politique sereinement. Ericka Bareigts, députée à l’Assemblée nationale, est la première politicienne de l’île à se lancer dans cette aventure. Crowdaa est l’entreprise fournisseur de l’application. Objectif de ce nouveau mode de communication : poser un nom et une identité sur sa communauté de fan et pouvoir échanger  et vivre pleinement sa citoyenneté en co-construisant sur des thématiques. Le projet est novateur et en met plein la vue mais des questions subsistent encore. Le carton d’invitation n’en disait pas plus « je vous invite… pour participer au lancement d’une innovation citoyenne. » Dans une ambiance créole et détendue, le voile est levé sur le projet : Ericka Bareigts est la première application réunionnaise à visée politique. Suite aux mouvements des gilets jaunes et aux nombreuses rencontres, la députée se rend à l’évidence : « on ne peut pas se préoccuper des autres si on ne les connaît pas .» Partant de ce constat, l’application est un moyen de créer des ponts entre les citoyens et l’élue. La plateforme responsabilise le citoyen par le principe de l’identification et offre la possibilité de naviguer sur un fil d’actualité. Commenter, proposer, échanger mais toujours dans le respect. Donner plus de vie et de cœur à un outil numérique, voilà le pari. La députée en est certaine, l’échange est la clé. Elle propose également des rencontres physiques, la géo localisation vous tiendra au courant de la position de la députée. Elle espère que ce projet sera l’occasion de voir émerger une vision commune, issue d’échanges avec tous les Réunionnais : C’est sa rencontre avec Vigile Hoareau, président de Crowdaa France, qui crée le déclic. Il est originaire de Saint-Joseph et fait partie de la première génération de startuper de l’île. Crowdaa signifie foule, l’entreprise est fournisseur d’applications de Fan Club. Si le siège social est aux Etats-Unis, la technologie, elle, est bien Réunionnaise. Le web développeur en est fier, l’île est son laboratoire d’expérimentation. A l’origine Crowdaa était une plateforme dédiée à la musique permettant à tout un chacun de créer sa propre application mobile pour distribuer et vendre du contenu. Les communautés en ligne se rejoignent grâce aux applications créées. Connaître qui sont ses fans, échanger avec eux et réaliser un top 100 de sa communauté, c’est possible. Il offre la possibilité d’une reconnaissance d’un statut et de signaler un engagement palpable envers une cause ou une personne. L’entrepreneur Réunionnais est à l’origine de l’application Fan Club Run Hit. Crowdaa va plus loin et s’engage dans la vie citoyenne en créant l’application Ericka Bareigts. Interagir avec sa communauté ne concerne plus simplement le monde musical, la diversification de Fan Club se fait. Crowdaa est ouvert à tous types de personnes et de communautés et espère contribuer au mieux à la vie en communauté. Alors qu’en est-il des potentielles utilisations de l’application à des fins douteuses ? Seule la validation de Google aurait vocation à déterminer le bien fondé ou non de la communauté : L’application a pu être testée par l’assemblée. Les réactions sont positives même si certains émettent quelques points à éclaircir : est-ce qu’on peut “tenir” une communauté ? Est-ce qu’il y aura une modération pour les commentaires ? Pour Fatma Marouf, membre de l’AECR (Association des Etudiants Comoriens à la Réunion), cette application offre une réelle possibilité d’intégration et d’écoute : « Je suis venue sur un coup de tête. Au début c’était pas concret. Madame Bareigts a une appli ok, mais quoi ? Créer une appli n’est pas donné à tout le monde et là, il [Crowdaa] propose d’en faire profiter à toute une communauté. Ce qu’il propose est innovant en moins de 10 jours, tu as ton appli que tu personnalises. C’est ton environnement, c’est ta communauté. Mais une question se pose pour les haters, les personnes haineuses. Est-ce que cette communauté sera gérable ? Aujourd’hui, on nous vend comme idée que les réseaux c’est du fouillis. Est-ce qu’on a le pouvoir de se protéger ? Est-ce que madame Bareigts est sereine avec ce principe de géo localisation ? » Fatma voit dans Crowdaa l’occasion de toucher sa communauté comorienne : « une appli comme ça c’est juste le must, tout est sur l’application. Crowdaa te fournit un carton et toi tu mets ce que tu veux dedans . » Dans ce monde où tout va trop vite et où le numérique peut très vite nous dépasser tant l’information fuse de toute part, Ericka Bareigts tente de donner un nouveau souffle à la politique. Voilà de quoi inspirer les politiciens.

Recommened content