RunHandiMove: Une randonnée en joëlette pour sensibiliser à la protection de l'environnement

A l’aide de leurs joëlettes (chaises à porteurs munie d’une roue et de sangles de portage), les bénévoles de l’association ont rejoint cette année l’Ilet des Lataniers où les habitants s’étaient mobilisés pour permettre la réussite d’une...
A l’aide de leurs joëlettes (chaises à porteurs munie d’une roue et de sangles de portage), les bénévoles de l’association ont rejoint cette année l’Ilet des Lataniers où les habitants s’étaient mobilisés pour permettre la réussite d’une soirée festive et conviviale. Les participants ont emprunté 3 itinéraires différents afin de collecter sur leurs trajets les déchets perdus ou jetés par des randonneurs. Chaque groupe était composé d’une personne portée en joëlette, d’une douzaine de porteurs environ et de 10 à 15  accompagnants chargés de ramasser les déchets. Alors qu’un des groupes partait de 2 bras pour rejoindre les Lataniers par la rivière des Galets, un autre groupe empruntait la canalisation des orangers pendant que le 3ème descendait du Maïdo et passait par les Orangers avant de rejoindre l’ensemble de la délégation. Cette opération avait pour but de sensibiliser l’ensemble des randonneurs et autres utilisateurs des sentiers à la préservation de l’environnement. Si beaucoup d’entre eux sont respectueux des lieux et admiratifs de l’action menée par RHM, de nombreux déchets restent abandonnés dans la nature. Les organisateurs de cette opération s’étonnent d’ailleurs que le site de 2 bras, porte d’entrée emblématique dans le cirque de Mafate, ne soit pas géré par une commune (ou un groupement de commune). Ce lieu de départ et d’arrivée de multiples randonnées devrait bénéficier de la mise en place d’un dispositif de collecte de déchets, ainsi que de panneaux de sensibilisation et d’information sur la protection de l’environnement. Les déchets, quels qu’ils soient, engendrent des nuisances qui peuvent être visuelles, toxiques ou écologiques et les déchets, mêmes organiques, doivent être ramenés par les randonneurs car ils attirent les rats qui s’attaquent ensuite aux oeufs des oiseaux et mettre en péril leur reproduction, précise l'association dont l'opération sera vraisemblablement reconduite l’an prochain. En espérant que la prochaine manifestation soit l’occasion de constater  des améliorations dans le domaine du respect de l’environnement. -- Si vous souhaitez rejoindre l’association, vous pouvez contacter RunHandiMove 
par mail à l’adresse suivante : run.runhandimove@gmail.com, également au 0692 88 60 28
 ou sur Facebook.

Recommened content