St-Denis : Démission d'un élu en protestation contre les propos de Gilbert Annette

Lundi soir, dans un article intitulé " Gilbert Annette humilie ses élus devant les commerçants ", nous vous avions révélé que le maire de Saint-Denis avait tenu des propos très humiliants pour les élus membres de sa majorité devant une...
Ibrahim Cadjee Lundi soir, dans un article intitulé "Gilbert Annette humilie ses élus devant les commerçants ", nous vous avions révélé que le maire de Saint-Denis avait tenu des propos très humiliants pour les élus membres de sa majorité devant une délégation de commerçants. Et, circonstance aggravante, en présence de plusieurs adjoints. Gilbert Annette avait ainsi déclaré, entre autres, qu'à Saint-Denis, "ce que disent les élus n'a aucune importance. Moi seul décide" ! Et de poursuivre : "Naillet (NDLR : Philippe Naillet, élu responsable du secteur du centre-ville) ne décide rien. D'ailleurs, il a proposé des choses qui n'ont pas été appliquées. Je ne les ai pas validées". Avant d'ajouter, une nouvelle fois : "Ici, il n'y a que moi qui décide". Dès le lendemain, Gilbert Annette a tenu à apporter un démenti au travers d'un droit de réponse. Selon lui, il n'aurait jamais tenu ces propos : "Les dires qui sont attribués au Maire de Saint-Denis sont erronés et incomplets. En effet, à l’occasion de cette rencontre, le Maire de Saint-Denis a rappelé l’importance du rôle joué par les élus, en particulier dans le cadre des délégations qui leur sont attribuées". Et Gilbert Annette de sous-entendre que Zinfos aurait tenté de provoquer une "polémique" infondée. La réponse de Zinfos ? La publication de la lettre de démission d'Ibrahim Cadjee, le lendemain matin de la réunion... Ibrahim Cadjee, conseiller municipal délégué au projet éducatif global, faisait partie des élus présents lors de la rencontre avec les commerçants et il était de ceux qui avaient le plus mal vécu les propos du maire. La nuit ayant apparemment porté conseil, il a rédigé sa lettre de démission et l'a remise en mairie le lendemain matin, avec son téléphone de service. Même si, dans sa lettre, il ne fait pas officiellement mention de la raison réelle de sa démission, il n'y a aucun doute sur l'origine des "raisons personnelles" qui l'ont motivé. Nous attendons le prochain droit de réponse de la mairie...

Post new comment

Publier comme invité

Recommened content