Deux cas autochtones de dengue identifiés dans l'Hérault et les Alpes-Maritimes

Deux cas autochtones de dengue identifiés dans l'Hérault et les Alpes-Maritimesclicanoo jeu 11/10/2018 - 18:40
Deux cas de dengue ont été confirmés par les autorités sanitaires ce jeudi : l'un dans les Alpes-Maritimes, l'autre dans le Var. Tous deux sont considérés comme "autochtones". Alors qu'à La Réunion, le nombre de cas de dengue confirmés depuis le début de l'année est passé à 6 615 cette semaine, le virus transmis par le moustique semble aussi s'installer en métropole. A LIRE AUSSI -> Dengue : 6615 cas confirmés depuis le début de l'année, 3 décès directement liés au virus Ainsi, l'ARS Paca et la préfecture des Alpes-Maritimes ont signalé le 4 octobre dernier l'infection d'une personne habitant Saint Laurent du Var, par le virus de la dengue. Selon Nice-Matin, il s'agirait d'un cas unique et géographiquement isolé, qui est aussi le premier cas de l'année en France métropolitaine. Selon le média local, aucune inquiétude quant à l'état de santé de la personne, qui réside et travaille dans le département des Alpes-Maritimes. Mais ce patient n'a pas voyagé en dehors de la région PACA les jours précédents, ce qui signifie là qu'il ne s'agit pas d'un cas importé mais d'un cas autochtone. L'ARS Paca a recommandé aux habitants de la région de se protéger contre les moustiques et de lutter contre leur prolifération. Ce cas n'est pas unique en métropole. Toujours cette semaine, un autre cas a été identifié à Clapiers dans l'Hérault. Là aussi, selon Midi Libre, il s'agit d'un cas "isolé et autochtone". L'ARS a déclaré au média local qu'il n'y avait "pas d'inquiétude", ni de précaution particulière à prendre. Le patient, septuagénaire, est aujourd'hui rétabli selon l'ARS Occitanie, qui a reçu une centaine de signalements de cas suspects ces derniers mois sans que ceux-ci soient avérés. Les autorités sanitaires cherchent désormais à savoir comment ce patient a pu être infecté, alors que l'automne est désormais là, et s'interrogent sur la présence d'autres cas. A noter qu'en métropole, les cas autochtones de dengue restent rares. D'où les interrogations des autorités sur ces deux cas, dans deux départements différents en plein mois d'octobre. En Espagne, deux membres de la même famille dans la ville de Murcia ont également contracté la dengue ces dernières semaines sans avoir voyagé dans des zones à risque, selon le média L'Indépendant. Il faut dire que les conditions météorologiques actuelles s'y prêtent : l'automne est doux, et le mois de septembre a été bien arrosé. Or, humidité et températures chaudes sont tout à fait au goût du moustique tigre aedes albopictus, vecteur de la dengue comme du chikungunya. Les signalements de moustiques sont nombreux en ce mois d'octobre dans les départements du Sud de la France, comme on peut le constater sur le site Vigilance-Moustiques.com qui recense les observations des internautes.       La dengue est une maladie causée par un virus, généralement bénin, qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté et non d'une personne à l'autre. Les trois personnes ont commencé à souffrir de symptômes au cours de la deuxième quinzaine d’août. L'évolution de la maladie a présenté des signes favorables et «sont actuellement en bonne santé». Dans les pays voisins tels que la France ou l'Italie, également avec la présence d'un moustique tigre, des cas de dengue autochtone et d'autres virus similaires tels que le chikungunya ont été détectés sporadiquement ces dernières années, ont indiqué les mêmes sources.   Ajouter un commentaire Votre nom Courriel Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement. Page d'accueil Objet Commentaire À propos des formats de texte HTML restreint Balises HTML autorisées :
    1. Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement. Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.

Post new comment

Publier comme invité